Menü Galerie Le Bunker Femmes 2000
Galerie Le Bunker

Horaires d'ouverture lors des expositions

du mercredi au vendredi de 14h15 - 17h15,
le samedi de 10h15 - 17h15,
le dimanche de 10h15 - 13h15
et sur rendez-vous au 077 420 8 240

EN SAVOIR PLUS SUR LES ARTISTES

Détails sur l'artiste

Catherine Corthésy Travaux avec et sur papier
Née en 1958, Catherine Corthésy réside, travaille et crée à La Chaux-de-Fonds après quelques détours, et depuis peu aux Bayards.
Le livre, les mots, les textes, puis les papiers la fascinent depuis toujours, (d’où peut-être sa formation de bibliothécaire.)

Dès 2000, elle se lance en autodidacte dans la création, d’abord timidement, puis en mélangeant et adaptant allégrement, - en bonne en héritière des activités féminines familiales-, papiers divers, textiles et techniques des « travaux féminins » d’antan.

Écriture et couture, plisserie et froisserie, découpage et pliage avec et sur des papiers et des textiles d’usage et de provenances diverses.
Plaisir de les froisser, plier, déchirer, froncer ou plisser, coudre et même tricoter, … avec grincements de dents parfois.
Mais tendresse, infiniment.

Détails sur l'artiste

24 au 26/7 Installations sur le Balcon du Jura!
GBALG propose une série d'installations Land Art, de ses « Bidons sans Frontières » les 24, 25 et 26 juillet 2020 sur le Balcon du Jura.

Ces installations consistent en l’alignement de centaines de bidons de lait (boilles à lait de 40 l en alu) sur des espaces ouverts (prairies, pâturages, cols, ouvrages d’art, …) en vue d’une immortalisation photographique de ce paysage soudain habité par des centaines de visiteurs !

PARTICIPER :
Bien sûr on peut venir assister à cette création éphémère!
Mais il est, aussi, possible de participer à la mise en place d'une ou plusieurs de ces installations en s'inscrivant auprès de l'office du tourisme de Sainte-Croix ( ouvert du lundi au vendredi de 08:30-12:00 et de 13:15-17:30 )
ou par E-mail : ot@sainte-croix.ch

PROGRAMME :
Vendredi 24/7 CHASSERON:
--09h30 : Chasseron parking : Installation n°1
--14h30 : devant l'Hôtel du Chasseron Installation n°2 -suivie du verre de l'amitié (offert)
--18h30 : projection de photographies par GBALG à l'Hôtel du Chasseron

Samedi 25/7 SAINTE-CROIX
--11h45 : installation Place du Pont et rue Centrale à Sainte-Croix, dégustation-apéro offerte par les commerçants...
--15h00: Installation dans les hauts de Sainte-Croix

Dimanche 26/7 environ du COL DE L'AIGUILLON :
--10h00 au lieu dit Les Praz
--13h30 installation n°6 suivie de la dernière

Détails sur l'artiste

Bidons sans Frontières Land Art
Pour une géopoétique par le bidon ou quand l’espace devient territoire.
1 460 000 litres ! C'est le volume de lait transporté par un bidon ( boille, bouille, châne... ) au cours d'une vie de 50 ans.
Reconnaissance !
Pourquoi cet élégant contenant de 40 L, écarté de sa fonction première par le productivisme et après avoir enjolivé, rutilant de ses deux toilettes quotidiennes, la façade de sa ferme, devrait-il prolonger sa vie travesti en porte-parapluie, reclus dans la pénombre d'un hall d'entrée ?
Injustice !
À courir le monde en de folles itinérances au-delà des limites et des frontières, à en épouser ses formes en véritable acteur de Land art, une géopoétique, ici photographique, le renvoie désormais à de malicieuses et éphémères installations prétextes à surligner les paysages.
Équité !
Gérard Benoit à la Guillaume concrétise cette démarche d'appréhension du monde, engagée et sensible, en convoquant sur des sites naturels et urbains plusieurs centaines de collaborateurs inoxydables rompus à des conditions extrêmes de parade.
Sens !
L'anthropomorphisme vient rappeler l'inscription humaine dans l'espace par une esthétique de l'accumulation, par la récupération et le détournement d'un objet identifiant du monde rural.
Mémoire !
Alors Bidons sans Frontières s'impose, la première déclinaison du concept s'opérant sur chaque versant, suisse et français du Jura. Puis, bien au-delà, à la rencontre des acteurs de chaque territoire; chacun le (re)découvre, le (ré)invente à l'aide d'un œil nouveau; celui tout rond d'un bidon.
Plaisir !

Détails sur l'artiste

Gérard Benoit à la Guillaume Photographie
Photographe binational franco-suisse, Gérard Benoit à la Guillaume habite et exerce sa passion à cheval sur la frontière, travaillant à la porosité de celle-ci. Il s’applique à souligner les spécificités de ce massif jurassien et trouve remarquable la différence de rendus de cette montagne de part et d’autre de la frontière pourtant confrontée aux mêmes contraintes climatiques et a un relief identique, sans pour autant négliger de nombreuses similitudes. Il aime tamiser les patrimoines régionaux pour en personnaliser leur part.
Auteur de plusieurs ouvrages photographiques valorisant le patrimoine jurassien rural et urbain, il défend l’idée que l’on n’invente rien ou peu; que c’est dans un magma d’informations, mélange de culture, d’éducation, de connaissances, de curiosité des autres que l’on puise les éléments qui participent à ce qui nous semble être une création personnelle. C’est ainsi qu’il explique Bidons sans Frontières.
C’est au cours d’un travail sur l’anthropomorphisme qu'il rencontre pour la première fois 2 boilles en conciliabule, elles barbotaient dans la fontaine de la laiterie de Vuiteboeuf, dans le canton de Vaud, couvercles ouverts pour aérer leur lait tenu au frais. Rapidement il s’en procure 2, puis 15, 50 et lance en 2007 Bidons sans frontières, sans d’autres idées que celle de photographier ces petits personnages dans différentes situations, c’était déjà amusant et excitant ! Aujourd’hui il en possède plus de 300 et a réalisé plusieurs centaines d’installations en SUISSE, en FRANCE et jusque dans le désert du MAROC… BSF est devenu une petite entreprise qui nécessite une certaine logistique pour gérer et faire vivre des centaines d'employés inoxydables et corvéables à merci. En se coulant dans les sites d'accueil naturels ou urbains ces installations soulignent les paysages,
les reliefs, les sites patrimoniaux au point qu’une fois les bidons évanouis, certains prétendent que c’était mieux avec les boilles, surprise ! Et puis l’œil malicieux du bidon semble faciliter la communication entre tous les protagonistes, boilles, porteurs, spectateurs créant une convivialité inattendue, plaisir ! Aussi en toute modestie BSF revendique sa place dans le courant du Land art e t de la géopoétique. Suggérer plus que montrer, surprendre, interroger, amuser, voici sa pratique “arty” de la photographie brute de plaisir

Exposition

Exposition actuelle

Du 18 juillet 16 août 2020

Catherine Corthésy - Travaux avec et sur papier
-

Vernissage en présence des artistes, vendredi 17 juillet à 18h30 (seulement sur inscription)

Catherine Corthésy sera présente le 18 juillet

GBALG sera présent le samedi 15 et le dimanche 16 août

.

BSF prévoit 6 installations éphèmères de Land art dans la région du 24 au 26 juillet 2020

Précédemment exposés

Découvrez ici l'historique des expositions de la Galerie Le Bunker

Facebook de la Galerie Le Bunker